ÉTUDE DE SOL À LA PARCELLE

Avec à son actif plus de 6 000 études de sol à la parcelle, ASH Ingénierie est un acteur incontournable de l’assainissement non collectif et un interlocuteur privilégié des SPANC, architectes, constructeurs, entreprises de terrassement spécialisées et industriels concepteurs de systèmes d’assainissement.

Ce type d’étude est recommandé pour toute demande de certificat d’urbanisme ou de permis de construire, pour des terrains dépourvus de réseau d’assainissement collectif (tout-à-l’égout). Cette étude a pour but de définir la nature des couches superficielles des sols en vue de prescrire le système d’assainissement autonome le plus adapté aux capacités d’accueil du projet, à la nature du terrain et aux souhaits du maître d’ouvrage.

Pourquoi faire réaliser une étude des sols ?

Nos clients sont les particuliers, les industriels, les collectivités, les organismes publics ou encore les maîtres d’œuvre et nous intervenons pour tous types de projets nécessitant un assainissement individuel ou semi-collectif (hameaux, campings, hôtels, hôpitaux, restaurants, etc.).

Nos prestations, réalisées dans le respect de la réglementation et des conditions définies par l’annexe 3 de la circulaire interministérielle n°97-49 du 22 mai 1997, comprennent :

L’intervention d’un technicien sur le terrain (1/2 journée) avec…

  • Le suivi de fouilles de reconnaissance pédologique à la tractopelle et/ou l’exécution de sondages à la tarière motorisée, réalisés à une profondeur minimum de 1,5 m/TN.Ces sondages permettent de déterminer les caractéristiques géologiques et hydrogéologiques du site (présence ou non d’un substratum rocheux, d’une nappe, etc.), qui conditionneront la nature du système de traitement des eaux (champ d’épandage) à mettre en œuvre.
  • L’exécution de tests de perméabilité, effectués suivant la méthode dite « de Porchet » à charge constante, qui garantissent un dimensionnement précis du système d’assainissement en fonction des flux journaliers à traiter.
  • Un levé topographique sommaire de la parcelle et des sorties d’eaux usées existantes, qui permet d’appréhender les volumes de terrassement prévisibles ainsi que la nécessité ou non d’installer des ouvrages de relevage des eaux.
  • L’inventaire de tous les points d’alimentation en eau potable (qui doivent, selon la réglementation, être tenus à plus de 35 mètres de votre installation d’assainissement non collectif), des végétaux remarquables présents sur la zone d’épandage, des aménagements existants (piscine, voie de circulation, terrasse…), qui vont nous permettre de définir la superficie exploitable pour la mise en œuvre de votre système d’épuration des eaux usées.

En cas d’impossibilité d’implanter votre installation d’assainissement non collectif à plus de 35 mètres de votre captage d’alimentation en eau potable, nous disposons en interne des compétences nécessaires pour établir une note hydrogéologique visant à la fois à déterminer l’impact de cette installation sur la qualité des eaux de consommation et des eaux souterraines, mais également à vous fournir les prescriptions relatives à la bonne exécution/l’amélioration de votre forage et de son système de traitement de l’eau.

La rédaction d’un rapport d’expertise géopédologique

Le rapport est remis au client en trois exemplaires. Il préconise les nature et dimensionnement des deux composantes obligatoires d’une filière d’assainissement autonome, à savoir :

  • le prétraitement des eaux assuré par une fosse septique toutes eaux, un bac dégraisseur, un préfiltre décolloïdeur, etc.,
  • le traitement des eaux assuré par l’épandage (tranchées d’infiltration, filtre à sable vertical, etc.).

En solution alternative (ou en solution unique, si la superficie disponible est trop faible et/ou si le sol présente des contraintes trop importantes et/ou si le propriétaire n’est intéressé que par ce type de dispositif), nous laissons également la possibilité de mettre en œuvre une solution d’assainissement industrielle par microstation d’épuration ou filtre compact (traitement indépendant de la nature du sol, remplaçant l’association fosse septique + champ d’épandage). Nous concevons et dimensionnons le dispositif d’infiltration d’eaux traitées en sortie du système industriel.

Un plan d’implantation du dispositif ainsi que les coupes techniques du projet d’assainissement sont également fournis dans le rapport.